25/5/2014 Le bateau, ses supports et le plastique de protection ont été transférés dans la dépendance.

avant vernissage

Un coup d'aspirateur de plus avec une brosse à l'intérieur du bateau pour enlever la poussière qui reste, suivi par des nettoyages à l'essuie-tout imbibé d'acétone et je vais pouvoir commencer le passage du vernis.

Vernis marin "Le Tonkinois". La notice de la Canoterie indiquant 200 à 300 ml dilué de 5 à 10% pour la première couche, je prépare 230 ml de vernis + 20 ml de white spirit ce qui fait une dilution d'un peu plus de 8%.

26/5/2014 Première couche de vernis ce matin à l'intérieur du canoë ; est-ce la dilution qui rend la couche plus fine, je n'ai pas du utiliser plus de 170ml. Mais comme mieux vaut trois couches fines que deux épaisses... ça ne me prendra qu'un jour de plus par couche puisqu'il faut attendre 24h entre deux couches.

27/5/2014 Deuxième couche ce matin, faiblement diluée car j'ai complété mon pot de travail pour avoir environ 220ml que j'ai utilisés complètement, finissant mon pot pour passer une deuxième couche sur les accessoires, barre de portage et sièges qui avaient déjà reçu il y a longtemps la première couche de résine d'imprégnation que j'avais complété par un ponçage au 180.

2 couches

Je vais profiter de l'arrêt séchage pour mettre certain boulons de fixation des accessoires à la bonne longueur pour être fixés définitivement avec des boulons inox freinés.

28/5/2014 24 heures ne sont pas suffisantes comme séchage après la deuxième couche, j'attends le soir pour passer la troisième et en profite pour mettre en place les deux sièges et ajuster la longueur des boulons de soutien avant rallongés de façon qu'ils ne dépassent pas de l'écrou une fois serré. Il faut de la méthode pour passer 2ème et 3ème couche, car à moins d'éclairer en lumière rasante avec une lampe torche, surtout dans ma dépendance mal éclairée, il n'y a plus le point de repère de la partie dépolie non vernie pour se guider.

siège arrière posésiège avant posé

Hé, hé... au vu de ces photos prises au flash, ça commence à avoir de la gueule avec les 3 couches de vernis passées à l'intérieur!!!

Barre de portage sèche et remise en place, je pense que le bateau est prêt à être retourné pour vernissage de l'extérieur.

vernis intérieur fait prêt à retourner

31/5/2014 Canoë retourné hier avec l'aide de visiteurs sur des tréteaux (quoique son poids de 25kg environ m'aurait permis de le faire seul), passage de la première couche de vernis sur l'extérieur de la coque, légèrement diluée.

première couche vernis extérieur coque

1/6/2014 Deuxième couche de vernis (un peu diluée) aujourd'hui. Il faut vraiment la passer méthodiquement car même avec une lumière rasante il est difficile de faire la différence entre le support sec et brillant et les coups de pinceau qu'on vient de passer. Et donc aussi pas de nouvelle photo, l'aspect est identique !!!

Pendant que les couches sèchent, je reprends mes coussins de sièges pour une amélioration : voir page 20

3/6/2014 J'ai égrené la surface du vernis avec un disque de 180 passé à la main légèrement, puis dépoussiéré avec un essuie-tout imbibé d'acétone. Puis passage de la troisième couche de vernis légèrement diluée là encore, gage il me semble d'une couche fine et qui se tire bien naturellement.

4/6/2014 J'ai trouvé ce matin deux disques d'abrasif à l'eau de grain 500, montés de plus sur 5 ou 6 mm de mousse ce qui fait un plateau de ponçage souple.
Je passe donc un coup de ponçage rapide sur tout le bateau après avoir pulvérisé de l'eau, et avec l'impression, au toucher, que mon action a été efficace.
Puis après avoir séché la coque et passé de nouveau l'essuie-tout imbibé d'acétone, je passe la quatrième couche de vernis, non diluée cette fois et guidé par le fait que le léger dépoli de ce léger ponçage me permet de voir ce que je fais.
J'avais approvisionné deux litres de vernis et je viens de finir le premier litre.

après 4 couches

La photo, c'est pour se faire plaisir, car entre 2 et 4 couches de vernis la différence visuelle est minime !!!

5/6/2014 Bateau retourné et accroché sous la balance romaine quelques centimètres au dessus des tréteaux : 25 kilos sans les coussins et ce n'est pas une ou deux couches de vernis supplémentaire qui y changera grand chose. J'en profite pour constater qu'une goutte de vernis s'est formée par gravité sous chaque étrave : Je la découpe et vais attendre que la couche durcisse bien avant la couche n°5.

25 kilos sous la balance

6/6/2014 Je passe aujourd'hui la cinquième couche de vernis sur l'extérieur de la coque et je crois que je vais m'arrêter là.

Trois ou quatre jours pour laisser durcir toutes ces couches accumulées et le bateau sera dehors pour être mis sur le toit de la voiture et une inauguration sur un plan d'eau voisin.

Un peu désappointé en allant voir ma cinquième couche sèche : On voit les coups de pinceau, alors que la surface était bien lisse et tendue pour les quatre premières couches passées en diluant légèrement le vernis alors que je n'ai pas dilué la cinquième couche et que ça semblait plus "épais" au pinceau. Je pourrais en rester là, mais ce serait dommage, d'autant plus qu'un contre temps repousse l'inauguration de huit jours. Je vais donc passer un coup d'abrasif à l'eau pour faire disparaitre mes traces de coups de pinceau et passerai une sixième couche diluée à 8 ou 10% pour qu'elle tire bien et se lisse naturellement.

ponçage à l'eau abrasif 500

10/6/2014 Séance de ponçage à l'abrasif à l'eau, séchage, puis dépoussiérage à l'essuie-tout imbibé d'acétone et enfin, passage d'une sixième couche bien diluée qui a l'air de ne pas figer les coups de pinceau... résultat demain après séchage de la couche !

11/6/2014 A part un poil de pinceau qui s'est détaché et que j'ai du décoller du vernis, le résultat est correct. Donc plus qu'à attendre trois jours ou un peu plus pour le durcissement du vernis et je sors le bateau.

Je profite de ce temps de durcissement pour remplacer les 10 écrous des boulons de fixations des bancs (2*4) et de la barre de portage (2) par des écrous inox freinés.

Attente durcissement du vernis