En même temps que le lattage se poursuit, j'attaque le traçage de la barre de portage qui sera posée au maître bau du canoë et assurera sa largeur.

Le dessin en figure sur une des deux feuilles du plan et est reporté sur le débit de frêne au moyen de feuilles de carbone et en repassant soigneusement le tracé du plan.
J'ai ensuite installé un disque à rainer sur la toupie, avec des fers droits de 27mm pour les 25mm d'épaisseur de la barre de frêne, en fabriquant un protecteur adapté à mon travail. Puisque j'ai le choix, je préfère cette méthode à une découpe à la scie sauteuse dont le trait de scie risque de partir en biais.
Vient ensuite après 4 traits de scie circulaire pour les extrémités droites, le travail long et délicat d'enlever des épaisseurs de bois, fines au risque d'engager l'outil et de faire sauter un éclat catastrophique, jusqu'à affleurer les tracés courbes de la barre de portage... et le remplissage de l'atelier avec de fins copeaux de frêne !

barre de portage

Je vais ainsi avoir un profil propre et droit que je pourrai toupiller avec des fers ou des fraises quart de rond.
barre portage

Bien que le profil obtenu soit propre, je vais devoir poncer avant de passer la fraise quart de rond de 9,5mm que je viens d'acheter, les fraises que j'avais en stock étant de trop petit rayon.

toupillage barre portage

5 à 7 minutes de défonceuse et le profil est ébauché sur les deux facs de la barre de portage.

ponçage barre portage

Un coup de ponceuse puis un ponçage à la main (avec un disque loin d'être usé mais dont le velcro n'accroche plus).

impregnation barre portage Je profite de l'imprégnation intérieure de la coque, résine+durcisseur+diluant, pour imprégner la barre de portage, préalablement soigneusement poncée au grain 120, extrémités bizautées à 10° pour s'adapter au frégatage de la coque et essayée en place à blanc.
Je l'ai pendue pour séchage sous mon étagère support des bois de construction, à un endroit de l'atelier où je ne risque pas de la heurter par inadvertance.
La prochaine étape sera sa mise en place après pose des deux plats bords pour figer l'écartement du maître bau.