Le lattage fini, j'ai poncé les lattes couvrant les étraves au raz de l'étrave interne. Le meilleur outil a été mon disque métallique.
J'ai ensuite diminué la longueur des étraves externes car le moulage d'origine couvrait complètement l'étrave interne jusqu'au premier couple alors qu'après la pose des lattes le début de l'étrave externe, sur le fond du canoë, commence environ 15 cm en deçà. Quelques petits ajustements au niveau de cette découpe, car au démoulage lors du ployage / collage des étraves les étraves externes se sont un peu ouvertes à l'enlèvement des presses. Je pose donc la première étrave externe à blanc et m'aide de 2 grands serre-joints pour la plaquer au mieux avant de mettre de la colle PU.

poncage etraves pose à blanc etrave externe pose à blanc etrave externe

J'aurais préféré un ajustage plus "ébénisterie" mais ça me semble acceptable. Je vais toutefois faire une étrave après l'autre.

première étrave collée
Collée ce matin du 12/7/2013 voila l'aspect le soir à l'enlèvement des presses et des vis de maintien, et après quelques coups de rabot pour commencer la mise au profil. Ce petit rabot va être l'outil idéal et très progressif pour mettre l'étrave en forme avant la finition à la ponceuse en même temps que la coque.

pose à blanc 2ème étrave 2ème étrave collée

Résultat concluant pour la première étrave, je pose a blanc la deuxième pour vérification, puis la colle le soir. Au matin du 13/7/2013 je n'ai plus qu'à jouer du rabot toute la journée !

étrave prête à poncer étrave prête à poncer 2ème étrave prête a poncer
Deux heures et demi et une bonne suée plus tard, la première étrave est profilée et prête à poncer en même temps que la coque, puis encore deux heures et demi cette après midi pour l'autre étrave (vue de dessus en raison du manque de recul photo vu la taille de l'atelier !).