Les six lattes de frêne, 3 de 20*5 mm et 3 de 30*5 mm sont soumises à une demi-heure de vapeur dans l'étuve, puis sont retirées (avec de bons gants) et positionnées sur le moule d'étrave large de 20 mm.

Les serre-joints les maintiennent en place en position haute, puis lors du ploiement progressif et sans problème.

mise en forme première étrave

Adam Genisis

Une demi-heure de vapeur rend le tube pvc brûlant... et ramolli ! Ce qui l'a déformé sous le simple effet de son poids à l'endroit où il portait sur son support.

Pour une utilisation fréquente il vaudrait mieux utiliser un tuyau de poêle métallique ...

Dans notre cas, pour être utilisé deux fois, le tube pvc tiendra le coup en faisant attention au calage à la seconde utilisation, manchons et réductions ne souffrant pas et pouvant être réutilisés pour d'autres fonctions plus orthodoxes !

Effectivement à la deuxième utilisation, le tube étuve se gondole malgré une latte de soutien, mais il remplit son office comme il faut...

l'etuve se gondole

et la deuxième étrave est positionnée et ployée sans problème. (15/8/2012)

mise en forme seconde etrave  mise en forme seconde étrave

Après deux jours de séchage en forme chaque étrave est démontée pour collage des 3 lattes de 20 mm (étrave interne) et des 3 lattes de 30 mm (étrave externe) et remise sous presse avec une feuille plastique intercalée entre étrave interne et externe qu'il n'est pas encore temps de solidariser.

desserrage etrave 1 Collage etrave 1

Vécu de cet épisode de collage de la première étrave : il faut protéger le sol ; la colle PU dégueule sous la pression de serrage et des gouttes tombent... mieux vaut un plastique de protection qu'un nettoyage avec diluant ou white-spirit !

collage seconde etrave

Collage de la seconde étrave. Puis quelques jours après, démontage et mise en attente, le bouvetage n'est pas fini.

étraves ployées